L’histoire de la bière et du Monaco

histoire-de-la-biere-et-du-monaco-article-culture
NOTEZ CE ARTICLE

Créatrice de liens sociaux, la bière est une des boissons alcoolisées les plus populaires au monde. Consommée principalement pure, elle est aujourd’hui de plus en plus utilisée dans la réalisation de cocktails pour varier les plaisirs. Mais connaissez-vous réellement son histoire et comment ce breuvage est arrivé jusqu’à nous ?

On vous raconte son parcours et celui d’un de ses cocktails phares : le Monaco.

La bière, une des boissons alcoolisées les plus anciennes

Plus vieille boisson alcoolisée du monde, la naissance de la bière reste un mystère entouré de plusieurs légendes. Les premières traces de bière seraient datées d’environ 8000 ans avant Jésus Christ en Mésopotamie. Son origine correspond au début de la culture des céréales et notamment de l’orge par l’Homme. Il faut attendre le IVe millénaire avant J.C. pour trouver les premiers écrits mentionnant la fabrication de la bière. Puis dans les millénaires suivants, les Egyptiens se spécialisent dans le brassage et commencent même à le réglementer. Les méthodes de brassage et les taxes sont alors inscrites dans le code du roi Hammourabi au IIe millénaire avant J.C.

En revanche, la bière peine à se répandre en Europe, considérée comme la boisson des pauvres. Mais les grecs réussissent, au Ier siècle, à démocratiser la bière dans la péninsule ibérique puis en Gaule et en Germanie. Une séparation entre le Nord et le Sud de l’Europe se crée alors, puisque les pays du Nord adoptent la culture de la bière tandis que ceux du Sud préfèrent le vin. Cette fracture est due principalement aux conditions climatiques qui favorisent la culture de la vigne au Sud et celle des céréales au Nord.

La bière s’installe au fil des siècles mais n’est reconnue à sa juste valeur qu’au cours du Moyen-Âge. En effet, les rois et l’Eglise commencent à s’intéresser au breuvage et ils rendent la production de bière plus professionnelle. Au VIIIe siècle, les moines se voient confié l’activité de brassage qu’ils vont conserver durant des siècles. Ils produisent ce que l’on appelle des « cervoises » jusqu’au XVe siècle mais, en 1484, le roi Charles VII introduit le mot « bière » dans le langage courant.

La chute de la bière et l’origine du Monaco

Très artisanale, la bière devient de plus en plus industrielle à partir de la fin du XVIIIe siècle. En 1789, la Révolution Française entraîne la vente des biens d’abbaye et la fuite des moines à l’étranger. Or ces derniers sont les principaux brasseurs de bière en France, entraînant donc le déclin de la boisson. Puis, au XIXe siècle, Pasteur entreprend des travaux sur la bière grâce à la pasteurisation qui permet la stabilisation du breuvage.

La Révolution industrielle et le développement des transports au XIXe et XXe siècle donnent une dimension industrielle au brassage rendant la production artisanale dépassée. On peut alors produire de la bière rapidement et en très grande quantité.

C’est aussi au début du XXe siècle que le cocktail à base de bière le plus populaire est né : le Monaco. Selon la légende, un certain George Booth se serait inspiré d’un célèbre cocktail américain à base de bière et de cidre pour créer une boisson à base de bière, limonade et sirop de grenadine. Quant à son nom, on dit qu’il vient de la couleur des composants du cocktail : le rouge et le blanc rappelant le drapeau monégasque.

Mais les guerres mondiales du XXe siècle et les changements des modes de consommation entraînent la destruction et la fermeture de nombreuses brasseries en France. On passe de 2800 brasseries en 1910 à seulement 23 en 1976. La bière devient alors une boisson peu consommée et laissée de côté par la majorité des français qui préfèrent le vin ou les sodas.

Aujourd’hui une boisson en plein renouveau

Aujourd’hui, le secteur de la bière connaît un renouveau sans précédent. Les acteurs, les recettes et les processus changent dans les années 90 et donnent un nouveau tournant à l’industrie brassicole. Les brasseries s’adaptent aux volontés des consommateurs : des produits plus diversifiés, avec plus de goût, naturels et locaux. C’est ce qui permet l’essor de nombreuses micro-brasseries artisanales dans toutes les régions de France. Les grands brasseurs industriels, quant à eux, s’efforcent d’élargir leur gamme avec des bières plus ou moins fortes, avec des goûts très variés.

Aujourd’hui, la tendance est aux bières artisanales et la bière est devenue une vraie culture : des clubs, des auteurs littéraires ainsi que de nombreux amateurs s’intéressent au produit ainsi qu’au processus de brassage.

Du côté des bars, on propose une gamme de plus en plus large de bières mais aussi des cocktails à base de cet alcool. La tendance cocktail vient alors se marier avec celle des bières.

Maintenant que vous en savez plus, découvrez nos cocktails incontournables à base de bière !

NOTEZ CE ARTICLE
VIDEO

Pourquoi s’inscrire à la newsletter de Destination Cocktails ?

Chaque mois, recevez nos idées recettes, conseils et offres exclusives.
Devenez un expert du cocktail !
L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

Centre de préférences de confidentialité

Essentials

Les cookies essentiels sont nécessaires pour que vous puissiez naviguer sur un site Internet et utiliser ses fonctions. Sans ces cookies, les fonctionnalités ne peuvent pas être assurées.

cookie-agreed, PHPSESSID, age, _icl_current_language, wordpress_test_cookie, wordpress_logged_in_299a57ce1e5

Analytics

Afin d'améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver les informations de visites en vue d'optimiser les fonctionnalités et les contenus et d’adapter le contenu à vos centres d'intérêt.
Sélectionnez votre choix en cliquant sur le bouton ON/OFF et cliquez sur «Sauvegarder mes préférences » pour le valider.
Vous pouvez à tout moment consulter notre page Cookies et Politique de Confidentialité. pour plus d'informations.
L’ensemble des données utilisées sont anonymes.

_gat_UA-22689821-1, __unam, _ga, _gid