Cachaça

cachaça
NOTEZ CE ARTICLE

La cachaça est bien souvent comparée au rhum car elle utilise aussi la canne à sucre comme matière première, . Mais il serait bien réducteur de ne voir la cachaça qu’à travers cette comparaison. C’est pourquoi DestinationCocktails.fr s’est penché sur cet alcool typique brésilien omniprésent dans nos bars.

Qu’est-ce que la cachaça ?

La cachaça est une eau-de-vie brésilienne obtenue par fermentation du jus de canne à sucre.

Quatre critères permettent de définir précisément la cachaça. Premièrement, ce spiritueux doit être produit exclusivement au Brésil. Deuxièmement, il doit être issu de canne à sucre seulement, sans ajout d’épices ou autres herbes. Troisièmement, la cachaça doit avoir un titrage d’alcool compris entre 37°  et 48°, bien que la plupart se limite à 40°. Enfin, la cachaça peut comprendre jusqu’à 6g de sucre par litre mais au-delà, elle sera considérée comme de la « cachaça adoucie ».

Comment la cachaça est-elle produite ?

La matière première à l’origine de la cachaça est la canne à sucre. Dans un premier temps, cette dernière est broyée pour extraire son jus, aussi appelé « garapa ». Ce jus est ensuite placé dans des cuves afin d’entamer le processus de fermentation. Cette étape durera entre 12 et 24 heures, le temps que les levures transforment le sucre naturellement présent en éthanol et le reste du jus en moût.

S’en suit l’étape de la distillation. Le moût, obtenu lors de la fermentation est alors mis à chauffer dans un alambic. La cachaça industrielle sera le plus souvent distillée dans un alambic à colonne tandis que la cachaça artisanale privilégiera un alambic à cuve. Cependant, le processus global reste le même. Le moût, ainsi chauffé dégage une vapeur plus concentrée en alcool qui, après être passée dans un réfrigérant, devient liquide et forme la cachaça.

La cachaça est distillée directement au degré souhaité, et immédiatement embouteillée ou mise en tonneau pour vieillissement ; contrairement au rhum agricole qui est distillé à plus fort degré puis réajusté par adjonction d’eau

L’étape de vieillissement n’est pas un passage obligé pour la cachaça. Le vieillissement en tonneau détermine des notes aromatiques spécifiques pour une cachaça mais n’est en rien le garant d’une qualité supérieure.

Quels sont les différents types de cachaças ?

Il existe deux principaux types de cachaça : la cachaça dite « blanche » et celle dite « dorée ». On pense souvent que la variation de la couleur est liée au vieillissement ou non de l’alcool dans des tonneaux de bois. Mais cela n’est pas forcément vrai !

La cachaça blanche peut donc être vieillie en tonneaux ou non. En effet, certains bois comme les bois d’arachides, ne colorent pas l’alcool. Cependant, dans le cas où la cachaça ne passe pas par l’étape du vieillissement et est mise en bouteille directement, elle conserve aussi sa transparence. La cachaça blanche, au-delà de sa couleur, se reconnaît facilement par un arôme et un goût prononcé de canne à sucre.

La cachaça AGUACANA fait partie de cette famille des cachaças blanches. Idéale pour la préparation de la fameuse Caïpirinha, la cachaça AGUACANA se mélange également très bien à des jus de fruits exotiques pour des cocktails 100% Brésil.

cachaça-aguacana

La cachaça dorée, quant à elle, est systématiquement vieillie ou stockée dans des tonneaux en bois. Ce vieillissement a pour objectif d’ « assouplir » la cachaça dont le goût, l’arôme et la couleur varient alors en fonction du bois.

Le cocktail phare de la cachaça

Spiritueux « tendance » aux notes aromatiques plus « sèches » que son cousin le rhum, la cachaça se développe grâce à la notoriété de son cocktail branché emblématique, la Caïpirinha, préparé avec des citrons verts.

caïpirinha-article-art

Retrouvez notre recette de Caïpirinha sans plus tarder !

Le saviez-vous ?

L’origine de la cachaça remonte à l’époque coloniale et l’arrivée des Portugais au Brésil. Après avoir récolté la canne à sucre, les esclaves mettaient les restes des tiges à bouillir pour recueillir le jus et contrôler sa fermentation. Ils obtenaient alors un « vin de canne à sucre », aussi appelé « cagaça ». Pour en apprendre plus sur l’histoire de la cachaça et de la Caïpirinha, rendez-vous sur notre article dédié !

 

La Caïpirinha n’est pas le seul cocktail à base de cachaça. Découvrez vite nos autres recettes cocktails aux saveurs brésiliennes !

NOTEZ CE ARTICLE
DÉCOUVREZ TOUT L'ART DU COCKTAIL
Devenez le barman à la maison !

Pourquoi s’inscrire à la newsletter de Destination Cocktails ?

Chaque mois, recevez nos idées recettes, conseils et offres exclusives.
Devenez un expert du cocktail !
L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.