L’histoire du rhum et de ses cocktails phares

histoire-rhum-et-cocktails-mojito-pina-colada
NOTEZ CE ARTICLE

Les spiritueux sont bien souvent connus pour leur goût, leur usage voire leur élaboration. Mais qu’en est-il de leur histoire ? Chaque spiritueux a sa propre histoire qui raconte comment celui-ci est arrivé jusqu’à nous. Le rhum, eau-de-vie produite à partir du jus de canne à sucre et originaire des Amériques n’échappe pas à la règle. Destinationcocktails.fr vous raconte son histoire et celle des cocktails phares qui ont fait sa renommée.

Origine du rhum dans les Caraïbes (XVI-XVIIe siècle)

Le rhum trouve ses origines dans les Caraïbes. Il est le fait des colons arrivés dans la région à la fin du XVe siècle avec une plante asiatique ancestrale : la canne à sucre. Au début du XVIe siècle les premières cargaisons de sucre ont été alors envoyées vers l’Espagne.

Un siècle plus tard, les premières traces de fabrication de rhum viennent de l’île anglo-saxonne de La Barbade. C’est sur cette île, en 1688 que la première mention du « rhum » serait également apparu avec le terme anglais « rum ». Mais les légendes autour de l’étymologie du mot sont nombreuses.

Concernant le rhum français, originaire des Antilles, Jean-Baptiste Du Tertre est le premier à décrire le procédé de fabrication du tafia (sans le nommer), ancêtre du rhum, en 1667. En effet, il explique comment est fabriqué le sucre de canne en précisant que la mélasse issue de la production est récupérée pour fabriquer de l’eau-de-vie.

En 1694, lors de son deuxième voyage aux Antilles françaises, le Père Labat perfectionne aussi bien la fabrication du sucre que celle du tafia grâce à des alambics venus de métropole. Il est donc à l’origine d’une amélioration considérable de la distillation de l’eau-de-vie, qu’il décrit dès son retour en France en 1706. Il raconte qu’on la nommait « kill-devil » à la Barbade ou « Guildive » en créole (qui signifie « tue-diable »). En effet, à cette époque, le rhum était un sous-produit de l’industrie sucrière donnant une eau-de-vie de mauvaise qualité. C’est pourquoi celle-ci était donnée en guise de récompense aux esclaves et comme remède contre la maladie sous forme de « guildive sucrée ».

Des premiers cocktails au rhum aux inventions des barmen (XVIe – XXe siècle)

Les cocktails à base de rhum naissent dès le XVIe siècle dans les Caraïbes et notamment à Cuba. En effet, l’histoire raconte que les pirates de l’équipage de Francis Drake buvaient du tafia (ancêtre du rhum) avec des feuilles de menthe. De là serait né l’ancêtre du mojito, le « draque » en hommage au chef du navire.

Longtemps méprisé par les colons et les classes aisées européennes à cause de sa mauvaise qualité, le rhum se répand dans les navires de l’époque. Il servit d’abord aux esclaves noirs et autres passagers des navires pour ses prétendues vertus médicinales et sa capacité à les motiver à travailler. Selon des ouvrages, certains esclaves auraient même été échangés contre quelques bouteilles de rhum.

Au XVIIIe siècle, la production de canne à sucre évolue permettant une amélioration de la qualité du rhum qui en découle. Parallèlement à cette évolution, les premiers « cocktails » se sont alors développés et notamment le « grog », créé pour limiter les problèmes d’alcool à bord des navires. Et c’est à cette époque que la consommation en Europe et en Amérique du Nord débute.

Puis, lors de la seconde moitié du XIXe siècle, les cocktails à base de rhum se répandent. En effet, c’est seulement à cette période que les distillateurs commencent à maîtriser durablement leur production grâce à de nouvelles méthodes et surtout un affranchissement de la production de rhum vis-à-vis de la culture de la canne à sucre.

Enfin, c’est au début du XXe siècle que les cocktails à base de rhum connaissent leur vrai essor. La prohibition est en vigueur aux États-Unis entre 1920 et 1933. Les riches américains en profitent donc pour aller profiter des bars de l’île de Cuba où les barmen inventent des mélanges.

Les cocktails au rhum dans la société actuelle, une véritable tendance (XXe siècle – Aujourd’hui)

Malgré une image d’alcool fort de basse qualité et le manque de popularité, les cocktails au rhum suscitent à nouveau l’intérêt du public depuis les années 1980 et cela perdure encore aujourd’hui.

Le Mojito naît réellement après la Seconde Guerre Mondiale lorsqu’un bar cubain décide d’ajouter au fameux « draque » du sucre et du citron. Il connaît dès lors un succès rapide en Amérique du Nord. Puis il est assez rapidement exporté en Europe où il suscite le même engouement.

mojito-article-culture

Mojito

Quant à la fameuse Piña Colada, elle serait le fruit de demandes de Don Ramon Lopez à des barmen de Porto Rico. Il souhaitait un cocktail exotique avec de la crème de coco, son péché mignon. Après quelques tentatives hasardeuses, ce célèbre cocktail 100% exotique serait né.

pina-colada-article-culture

Piña Colada

Les cocktails caribéens ont tous connu un fort succès dans les pays occidentaux et avec l’essor de la mixologie, le champ des possibles reste infini. Les barmen redoublent aujourd’hui d’imagination pour proposer leurs propres recettes de cocktails à base de rhums. Les méthodes pour les réaliser sont également très nombreuses. C’est pour cela qu’on retrouve aujourd’hui de nombreux dérivés de cocktails à base de rhum dans la plupart de nos bars, non sans succès.

 

NOTEZ CE ARTICLE
Découvrez plus de 400 idées cocktails
Toutes les recettes de cocktails avec ou sans alcool !

Pourquoi s’inscrire à la newsletter de Destination Cocktails ?

Chaque mois, recevez nos idées recettes, conseils et offres exclusives.
Devenez un expert du cocktail !
L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

Centre de préférences de confidentialité

    Essentials

    Les cookies essentiels sont nécessaires pour que vous puissiez naviguer sur un site Internet et utiliser ses fonctions. Sans ces cookies, les fonctionnalités ne peuvent pas être assurées.

    cookie-agreed, PHPSESSID, age, _icl_current_language, wordpress_test_cookie, wordpress_logged_in_299a57ce1e5

    Analytics

    Afin d'améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver les informations de visites en vue d'optimiser les fonctionnalités et les contenus et d’adapter le contenu à vos centres d'intérêt.
    Sélectionnez votre choix en cliquant sur le bouton ON/OFF et cliquez sur «Sauvegarder mes préférences » pour le valider.
    Vous pouvez à tout moment consulter notre page Cookies et Politique de Confidentialité. pour plus d'informations.
    L’ensemble des données utilisées sont anonymes.

    _gat_UA-22689821-1, __unam, _ga, _gid