A la découverte des rhums arrangés

rhums-arrangés-article-culture
NOTEZ CE ARTICLE

Le rhum arrangé, c’est quoi ?

Le rhum arrangé est une préparation à base de rhum blanc plus généralement dans laquelle vont macérer des ingrédients comme des fruits, des épices, des feuilles, des écorces ou encore des herbes.

Le rhum arrangé s’obtient grâce à la technique de la macération. Elle doit être longue afin que le rhum s’imprègne de tous les arômes.

Mais quelles sont les origines de cette boisson créole ?

L’origine du rhum arrangé est avant tout liée à la route des Indes. Les marins se préparaient des bouteilles d’alcool où ils y plongeaient des fruits ou des épices. Le rhum ayant une teneur en alcool élevée et pouvant s’acquérir à un faible coût, les marins s’en servaient pour conserver les ingrédients lors de leurs différents voyages.

Cette boisson aurait eu également un rôle médicinal pouvant guérir de nombreux maux.

Plus tard, le rhum arrangé est devenu une boisson alcoolisée emblématique de la Réunion et des Antilles Françaises. Selon sa région, ses traditions, chaque culture prépare son rhum arrangé à sa façon. Les recettes se sont toujours transmises de génération en génération et se gardent précieusement.

Quel rhum choisir pour faire son rhum arrangé ?

 Dans la grande majorité des cas, on recommande d’utiliser du rhum blanc agricole ou traditionnel car sa fermentation est plus courte et ne permet pas de développer des arômes puissants. Lors de la macération des ingrédients, le rhum blanc bien s’imprègne donc mieux des saveurs et des arômes libérés.

 

Si vous aimez les rhums arrangés très puissants, nous vous conseillons d’utiliser un rhum qui a un degré d’alcool autour de 55°comme le Rhum Blanc Agricole Dillon. Pour des rhums arrangés plus équilibrés, tournez-vous vers des rhums de 50° comme le rhum Blanc Royal Saint James.

Pour des boissons moins fortes, on vous conseille le Rhum Blanc Agricole Impérial Saint James ou le Rhum blanc Old Nick qui titrent à 40°.

Cependant, si vous souhaitez utiliser d’autres sortes de rhums, cela est tout à fait possible. Par exemple, les Rhums Ambrés Saint James ou Old Nick apporteront une touche épicé et boisée à la boisson.

Maintenant que vous avez choisi le rhum pour réaliser votre rhum arrangé, il faut définir quels les ingrédients qui vont l’aromatiser.

Avec quoi peut-on aromatiser le rhum ?

 

rhum arrangé epices feuilles fruits

 

  • Des épices

Parmi les épices les plus utilisées pour faire du rhum arrangé, on trouve la vanille, la cannelle  ou encore le gingembre. Il faut toujours utiliser les épices entières et non en poudre. Pour un résultat puissant en arômes, concassez-les légèrement.

Le champ des possibles pour parfumer votre rhum arrangé est large. Pleins d’autres épices peuvent être employées comme la badiane, l’anis, la cardamone ou encore la fève de tonka, très tendance pour les créations de cocktails ces derniers temps.

 

  • Feuilles et herbes aromatiques

Il est possible d’utiliser des feuilles séchées ou bien fraîches. On trouve souvent des rhums arrangés avec de la citronnelle, du romarin, du thym ou des feuilles de menthe fraîches. Laissez libre cours à votre imagination !

 

  • Des fruits

Qu’ils soient frais, en conserve, congelés, cuits ou même déshydratés, tous les types de fruits, quelle que soit leur forme, peuvent être utilisés pour réaliser un rhum arrangé. Certains fruits demandent une macération plus longue que d’autres. Par exemple, la pomme demandera une macération d’environ 6 mois alors que les agrumes libèrent, eux, leurs aromes en 2 semaines.

A noter dans tous les cas qu’il ne faut pas utiliser des fruits trop mûrs, à limite de la moisissure qui viendront gâcher le goût de votre rhum.

Niveau quantité, c’est assez simple : ajoutez environ le même volume de fruits qu’il y a de rhum.

 

  • Du sucre 

Le sucre, et plus traditionnellement celui de canne (en poudre ou en sirop), est important dans la réalisation du rhum arrangé.  Il permet de sublimer les parfums des ingrédients et d’adoucir votre rhum.

L’ajout du sucre et sa quantité vont dépendre de votre goût mais aussi du sucre relâché par les ingrédients sélectionnés (ex : fruits, bonbons). Par exemple, si vous décidez d’utiliser des fruits confits ou en conserve, il faudra ajouter moins de sucre. Il est donc conseillé de ne pas ajouter de sucre avant la macération. Il est préférable d’attendre la première dégustation afin de juger par soi-même si cela est nécessaire d’en ajouter.  Mais encore une fois, cela est à votre convenance. Vous pouvez en ajouter un peu avant la macération et augmenter la quantité ensuite au besoin.

Le sucre peut être substitué par tout ce qui a une saveur sucrée tels que  du miel, des bonbons, du sirop d’agave ou encore d’érable. Ils apporteront une toute autre saveur au mélange.

Petite astuce : vous pouvez aussi utiliser des confiseries comme des fraises tagada, des caramels ou des carambars.

 

La macération : la technique clé pour obtenir du rhum arrangé

Ce procédé consiste à faire tremper des ingrédients aromatiques en tout genre (fruits, épices, herbes, sucre,..) dans du rhum entre 2 à 8 mois.  L’alcool va absorber les arômes et les saveurs de ces ingrédients.  La durée préconisée pour obtenir un bon rhum arrangé est de 3 mois. Et le secret de la réussite est de goûter.

Le contenant idéal pour réaliser un rhum arrangé est une fontaine en verre. Il s’agit d’un  gros pot pouvant se fermer et possédant un goulot suffisamment large pour insérer et extraire facilement les ingrédients. Munie d’un petit robinet, elle permet de se servir facilement tout en retenant les ingrédients.

Bien entendu, vous pouvez réaliser votre rhum arrangé dans n’importe quel contenant en verre qui se ferme hermétiquement (bouteille, dame jeanne,…). Le verre étant un matériau neutre, il n’altèrera pas le goût de votre préparation et vous permettra de suivre son évolution.

Il existe différentes manières de faire macérer son rhum. En Guadeloupe, les bouteilles étaient déposées au soleil pendant quelques jours ce qui permettait au fruit de relâcher plus vite son sucre et ses arômes dans le rhum. A la Réunion, elles étaient enterrées sous des tôles pour accélérer le temps de macération grâce au soleil.

En effet, la chaleur va accélérer le processus de macération. Attention tout de même à ne pas laisser la bouteille dans un endroit à plus de 40°C. L’idéal est de laisser votre rhum arrangé à température ambiante.

Les rhums arrangés doivent être régulièrement et délicatement mélangés pendant le temps de macération pour que toutes les saveurs puissent se libérer dans l’alcool.

Maintenant que vous en savez plus sur comment réaliser son rhum arrangé, direction la dernière étape : la dégustation.

 

Comment boire le rhum arrangé? 

A l’apéritif on en digestif, le rhum arrangé se consomme à température ambiante. Secouez la bouteille avant de vous servir car le sucre se sera accumulé au fond de la bouteille. Les glaçons ne sont pas nécessaire pour déguster cette boisson car  ils la dilueront et impacteront son goût. La glace analgésie les arômes et les saveurs.

Bonne dégustation !

Pour ceux qui n’ont pas le courage d’attendre plusieurs mois pour obtenir un rhum arrangé, Rivière du Mât propose une gamme d’arrangés. Vous avez le choix entre de multiples saveurs et arômes, vanille, ananas, mangue passion, noix de coco ou encore banane. Rivière du Mât propose également un coffret comprenant une sélection de 3 arrangés pour varier les goûts disponible sur la boutique.

 

Le saviez-vous ?

 La différence entre le rhum arrangé et le punch : attention, on confond souvent les deux ! Le rhum arrangé, comme vu précédemment, est obtenu à partir de la macération d’ingrédients dans du rhum blanc et se consomme au bout de plusieurs mois.

Tandis que le punch peut être  réalisé avec un autre alcool que le rhum (ou même être sans alcool, ce qui n’est pas le cas du rhum arrangé) auxquels on ajoute des jus de fruits et éventuellement des fruits en morceaux. Le punch se consomme directement après sa préparation.

 

Découvrez ci-dessus la sélection de rhums arrangés de DestinationCocktails.fr :

NOTEZ CE ARTICLE
VIDEO

Pourquoi s’inscrire à la newsletter de Destination Cocktails ?

Chaque mois, recevez nos idées recettes, conseils et offres exclusives.
Devenez un expert du cocktail !
L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

Centre de préférences de confidentialité

Essentials

Les cookies essentiels sont nécessaires pour que vous puissiez naviguer sur un site Internet et utiliser ses fonctions. Sans ces cookies, les fonctionnalités ne peuvent pas être assurées.

cookie-agreed, PHPSESSID, age, _icl_current_language, wordpress_test_cookie, wordpress_logged_in_299a57ce1e5

Analytics

Afin d'améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver les informations de visites en vue d'optimiser les fonctionnalités et les contenus et d’adapter le contenu à vos centres d'intérêt.
Sélectionnez votre choix en cliquant sur le bouton ON/OFF et cliquez sur «Sauvegarder mes préférences » pour le valider.
Vous pouvez à tout moment consulter notre page Cookies et Politique de Confidentialité. pour plus d'informations.
L’ensemble des données utilisées sont anonymes.

_gat_UA-22689821-1, __unam, _ga, _gid