Le curaçao, la liqueur qui met du bleu dans les cocktails

Envie de ciel bleu et d’eaux cristallines ? Et si vous vous offriez un petit air de paradis bleu juste avant de prendre vos vacances en bord de mer ? Pour voyager dans votre verre, il n’y a pas mieux que le curaçao, cette liqueur à base d’écorces d’orange amère, qui colore de bleu tous vos cocktails tout en apportant une légère pointe d’amertume. Faites vos valises, on vous emmène du côté des Caraïbes pour découvrir ce qu’est ce spiritueux bleu électrique.

17 RÉSULTATS

Un liqueur qui puise ses origines à Curaçao

Petite île des Caraïbes située au large des côtes vénézuéliennes, Curaçao est l’une des îles Sous-le-vent, formant un état autonome au sein du royaume des Pays-Bas. Mais pour la plupart des gens, c’est avant tout une liqueur de couleur bleue qui entre dans la composition de nombreux cocktails. Pour autant, nombre de ces mêmes personnes ignorent que le curaçao n’est autre qu’une liqueur d’écorces d’oranges amères appelées bigarades originaires de Curaçao. Des oranges de l’espèce Valence qui firent le voyage dans les cales des bateaux des colons dès 1499. Pour développer l’île, les Espagnols planifient tout un programme agricole parmi lequel la culture des oranges tient une bonne place.
Mais, sous le climat chaud de la petite île des Antilles, les oranges prennent une saveur amère qui ne plaît guère. Les petites oranges deviennent non comestibles, réservées aux chèvres, et surtout sauvages. En revanche, son écorce est très parfumée. De ces deux particularités de l’orange “Laraha” est née cette liqueur.
Aujourd’hui, le curaçao peut être fabriqué partout. Une seule société Senior & Co. peut se targuer de fabriquer depuis 1896 son curaçao sur l’île de Curaçao à base d’écorces d’oranges amères séchées de la variété Laraha originelle..

Comment obtient-on du curaçao ?

Considéré comme un triple sec, le curaçao artisanal est obtenu par distillation dans de l’alcool et du sucre des écorces d’orange amères séchées. Les oranges Laraha sont récoltées vertes et les écorces sont prélevées à la main et coupées en 4 sections. Placées au soleil pendant 5 jours, elles peuvent sécher.
Dès lors, les écorces sèches sont mises dans un sac avec des épices comme de la cannelle. Ce sac est placé dans un alambic rempli d’alcool pur à 96 % et d’un dérivé de la canne à sucre, chauffé pendant 3 jours à 150 °C. Ensuite, après refroidissement, les sacs de jute sont à nouveau distillés, mélangés à de l’eau, pendant 3 jours supplémentaires à 250 °C. Intervient enfin le filtrage qui permet d’obtenir une liqueur totalement incolore. Les colorants sont ajoutés avant la mise en bouteille.
Pour la fabrication industrielle, les écorces d’orange sont remplacées par des huiles essentielles d’oranges douces.
Ce processus de fabrication et ces ingrédients font du curaçao l’ancêtre du triple sec.

Les palettes colorées du curaçao

Après distillation, la liqueur obtenue est donc totalement incolore. Et qui dit incolore dit invisible aux yeux et aux papilles des amateurs de spiritueux. Qui eut l’idée de colorer le curaçao en bleu (même s’il existe des versions blanches, orange, rouges ou vertes) ? Le mystère demeure même si on date ce changement des années 1920. Ainsi, dans les années 1930, une version de curaçao est déjà appelée Cream of sky. Car ce bleu rappelle indéniablement le ciel, la mer, les vacances…En fait, cette couleur est simplement obtenue grâce au colorant alimentaire E133 ou E131.
Cette couleur particulière permet de distinguer immédiatement la présence de la liqueur caraïbéenne dans les cocktails à base de curaçao.
Pourtant, le curaçao se décline aussi en d’autres couleurs : l’orange évoque les ingrédients qui entrent dans la composition du curaçao, le curaçao rouge et le curaçao vert apportent une note de fantaisie à tous les cocktails tout en conservant la même saveur puisque ce sont toujours des liqueurs d’écorces d’orange amère. Seuls les colorants alimentaires utilisés changent.
Les meilleurs cocktails à base de curaçao
Le point commun de la plupart des cocktails avec curaçao c’est logiquement la couleur bleu vif. Une couleur qui transporte immédiatement dans la mer des Caraïbes. Le curaçao c’est à lui seul un concentré de vacances, d’exotisme et de soleil. D’autant qu’il se marie très bien avec de nombreux autres alcools.
Les amateurs de rhum et de du curaçao peuvent se faire plaisir avec des cocktails qui se veulent la combinaison des deux. Ainsi, le Grand Bleu qui nous fait plonger dans les eaux turquoise caribéennes mixe le rhum blanc 40 ° avec le curaçao, un mariage allongé de ginger ale et rehaussé d’une rondelle de concombre. Plus corsé et plus fort en alcool, le Blue Mountain car préparé avec du rhum blanc 55 ° se distingue par sa couleur plus douce due à la présence du lait de coco, du jus d’ananas et du nectar de maracujà.
Ceux qui préfèrent la tequila raffoleront de l’Azzuro à la belle couleur bleu électrique. Il mêle tequila, triple sec, curaçao bleu et jus de pamplemousse, le tout allongé de tonic. L’Iroquoi est plus surprenant encore car le curaçao bleu n’est que la touche finale. Sont en effet mélangés au shaker scotch whisky et triple sec, allongés au tonic. Le curaçao, ajouté en dernier, vient se déposer au fond du verre. Effet réussi !
Quant au Lagoon, variante du White Lady, il se sert dans un verre long drink rempli de glaçons. Le curaçao y est mixé avec de la vodka et du jus de citron jaune fraîchement pressé.

Un curaçao fait maison, c’est possible

Faire son propre curaçao s’avère assez simple. Dans 3 litres d’alcool de fruits à 45 °, faites macérer pendant un mois 250 g d’écorces d’orange séchées au four pendant 30 minutes à 150 ° et 40 g de peaux d’oranges amères, disponibles dans les magasins bio. Fermez hermétiquement votre bocal. Un mois après, préparez un sirop avec 2.5 kg de sucre et 1.3 l d’eau que vous ferez cuire à 105 °. Ensuite, filtrez les oranges macérées dans l’alcool et ajoutez le mélange sucre/eau. Mélangez, ajoutez le colorant souhaité et mettez en bouteille.

VIDEO

Pourquoi s’inscrire à la newsletter de Destination Cocktails ?

Chaque mois, recevez nos idées recettes, conseils et offres exclusives.
Devenez un expert du cocktail !
L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

Centre de préférences de confidentialité

Essentials

Les cookies essentiels sont nécessaires pour que vous puissiez naviguer sur un site Internet et utiliser ses fonctions. Sans ces cookies, les fonctionnalités ne peuvent pas être assurées.

cookie-agreed, PHPSESSID, age, _icl_current_language, wordpress_test_cookie, wordpress_logged_in_299a57ce1e5

Analytics

Afin d'améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver les informations de visites en vue d'optimiser les fonctionnalités et les contenus et d’adapter le contenu à vos centres d'intérêt.
Sélectionnez votre choix en cliquant sur le bouton ON/OFF et cliquez sur «Sauvegarder mes préférences » pour le valider.
Vous pouvez à tout moment consulter notre page Cookies et Politique de Confidentialité. pour plus d'informations.
L’ensemble des données utilisées sont anonymes.

_gat_UA-22689821-1, __unam, _ga, _gid